Histoire et géographieCentenaire de la Grande Guerre

>>Guide des collections d'histoire et géographie de la BU d'Evry

1918-2018, et après

1918-2018

1918. Cette fin du centenaire permet de se pencher sur 1918, dernière année de combats de la Grande Guerre, sur la paix qui suivit, et sur l'après 1918, en Europe et dans le monde, plus précisément en France, en Allemagne et Europe de l'Est.

2018. Le centenaire a suscité de nombreuses initiatives tout au long de ses quatre années. Il est sous le feu de l'actualité et des débats durant sa dernière semaine à travers le parcours d'itinérance mémorielle du Président de la République. Cette fin de centenaire invite au bilan et à la réflexion sur les questions de mémoire, de commémoration et d'enseignement de la Grande Guerre.

Cette sélection de ressources propose de se pencher sur ces thématiques.
Consultez aussi le guide de littérature qui propose une sélection de fictions sur la fin du conflit et l'après-guerre.

L'année 1918

La paix de 1918

L'après 1918

Écoutez la série d'émissions de la Fabrique de l'Histoire sur France Culture "Après 1918, l'ombre de la guerre" :
"A l’est, la guerre ne s’arrête pas en 1918" ; "1918-1924 : Reims, ville martyre" ; "Les enfants à l’ombre de la Première Guerre Mondiale" ; "Gérard Leretour (1909- ?) Le héros qui ne voulait pas devenir soldat".
 


Visitez l'exposition "À l'est la guerre sans fin, 1918–1923", du 05 octobre 2018 au 20 janvier 2019, au Musée des Invalides.
"La guerre se poursuit à l’Est et au Proche-Orient jusqu’en 1923 : ponctuée de révolutions et de guerres civiles qui bousculent le travail des négociateurs de la paix, elle fait tomber des empires, crée de nouveaux pays et déplace des frontières".

Focus sur l'Allemagne et l'Europe de l'Est

Focus sur la France de l'après 1918

Mémoire et commémoration de la Grande Guerre

Écoutez l'émission "Commémorer la Grande Guerre" de la Fabrique de l'Histoire sur France Culture, consacrée au bilan de la mission du centenaire.

Enseignement de la Grande Guerre

Suivez les actualités de la Mission du centenaire

Loading ...

Nouvelles acquisitions sur le centenaire

La Grande Guerre : histoire mondiale, histoire croisée, histoire oubliée

En cette dernière année du centenaire, cette sélection de parutions choisit d'élargir la focale et de privilégier :
l'histoire mondiale de la Grande Guerre,
les approches croisées,

ainsi que l'histoire méconnue des fronts et soldats oubliés.

Histoire mondiale

Histoire croisée

Fronts et soldats oubliés

au revoir là-haut

Le roman Au revoir là-haut , prix Goncourt 2013, a marqué ce centenaire ; il a été adapté en bande dessinée et en film.
Consultez dans les collections d'histoire de la BU des titres du centenaire qui développent les thèmes du roman.

Le soldat et la mort

Blessés, traumatisés et gueules cassées

Les soldats et l'arrière

« Usines en guerre Citroën 1914-1918 » : galerie de photos

IDHES-Evry

IDHES-Evry

IDHES-Evry

IDHES-Evry

ECPAD

ECPAD

ECPAD

ECPAD

ECPAD

ECPAD

« Usines en guerre Citroën 1914-1918 » : exposition et film documentaire de l'IDHES-Evry

Le film documentaire « Usines en guerre Citroën 1914-1918 », réalisé par Jean-Louis Loubet et Alain Pichon de l'IDHES-Evry, offre de la Grande Guerre un regard dirigé sur le front de l'arrière, celui de l'industrie. Il propose une reconstitution historique en 3D de l'usine de guerre Citroën du Quai de Javel à Paris (XVe).
L'exposition présente le travail des historiens, qui à partir de leurs sources (archives, plans), reconstituent l'usine, son organisation et ses conditions de travail. Ainsi, film documentaire et exposition se répondent et donnent à voir une réalisation du laboratoire IDHES-Evry et ses coulisses. La technique du film et la reconstitution en 3D permettent de reconstituer une usine qui n'existe plus, et de pénétrer à l'intérieur pour raconter comment on y travaillait.
Exposition et film ont été présentés à la BU en novembre 2014.

L'usine choisie est emblématique : une usine type de l'arrière qui se crée pour les besoins de la guerre. C'est aussi la première à mettre en place le travail à la chaîne en France : le film documentaire en montre le saut technique mais aussi les tâtonnements. Les conditions de travail difficiles transparaissent dans les films d'archives.
Cette usine fut la plus importante usine d'obus de la Grande Guerre : 10 000 obus par jour, 25 millions d'obus sur toute la durée du conflit. Jusqu'à 12 000 personnes y travaillaient : des hommes démobilisés et une grande majorité de femmes.
Une organisation du travail rationnelle, mais aussi une organisation sociale rationnelle (crèche, cantine, cabinets médicaux), y étaient mises en place pour soutenir l'énorme effort de guerre de l'arrière.

Consultez l'ensemble du programme Usines 3D mené par l'IDHES-Evry.
Les expositions conçues par la BU et ses partenaires peuvent être empruntées.

Usines en guerre : le livre

Bibliographie de l'exposition

Les bibliographies des précédentes animations

A noter que les bibliographies des animations précédentes sont également consultables.